11 Septembre 2001, hasard du calendrier Thomas Hoepker alors membre de la célèbre agence de photo Magnum se rend à New York suite à une réunion des membres de la coopérative photographique.

Hoepker prend alors cette photo (sans l’autorisation des personnes présentent dessus) en passant devant ce groupe qui malgré une froideur apparente était en réalité en État de choc et en pleine discussion animée à propos des attentats.

Les membres qui ont ainsi couvert l’évènement ont rassemblé leurs clichés dans un livre « New York September 11 » paru quelques mois plus tard. Livre dans lequel, justement n’apparaît pas ce cliché, Hoepker préférant ne pas créer une polémique en raison de l’insensibilité de la photo.

 

Ce n’est qu’en 2006, que le public découvrira la photo dans un autre livre « Watching the World Change » qui très rapidement attira la critique des médias du monde entier et notamment du chroniqueur Frank Rich dans son article du NY times :

https://www.nytimes.com/2006/09/10/opinion/10rich.html

« What he caught was this: Traumatic as the attack on America was, 9/11 would recede quickly for many. This is a country that likes to move on, and fast. The young people in Mr. Hoepker’s photo aren’t necessarily callous. They’re just American. In the five years since the attacks, the ability of Americans to dust themselves off and keep going explains both what’s gone right and what’s gone wrong on our path to the divided and dispirited state the nation finds itself in today. »

– Frank Rich

 

Cette photo est ainsi devenue une des références autour du débat sur l’objectivité et la représentation en photojournalisme.

 

https://www.nytimes.com/2006/09/10/opinion/10rich.html

https://slate.com/culture/2006/09/i-took-that-9-11-photo-frank-rich-wrote-about.html

Livre : 1001 photographies

https://www.youtube.com/watch?v=6njOttfFG4w