Nous sommes le 25 Août 1985, Liverpool affronte la Juventus dans le cadre de la final de la Coupe d’Europe au Stade Roi Baudoin en Belgique.

Époque bénie du football, les matchs sont alors diffusés 5 soirs par semaine, la ferveur se fait sentir dans les stades, et la Juventus, club Italien ajoute un certain glamour à cette rencontre. Mais c’est aussi l’époque où le hooliganisme est le plus violent, et le club de Liverpool est loin de faire exception, en effet ses supporters sont connus pour être brutaux, injurieux et excessif.

Eamon Mccabe jeune photographe à l’époque et auteur de cette photo se rappelle : 

“Belgium seemed a lot further away than it does now. Football, and especially European football, was exotic. There was a glamour about it and I couldn’t wait to shoot Juventus in their famous black and white strips.”

 

30 minutes avant le début du match Eamon Mccabe capte une vague rouge se déferler vers les supporters de la Juventus. Ce sont des ultras de Liverpool qui cherche à en découdre avec le club adverse.

En cause la vétusté du Stade Roi Baudoin, le poids des supporters est trop intense et la pression opérée par les ultras de Liverpool fait céder le mur du stade qui s’écroule et ce mouvement de foule provoque le piétinement de nombreux supporters.

Eamon Mccabe se situe alors juste devant ce mur, il prend rapidement 2 clichés avant de s’éloigner pour laisser la place à l’évacuation des blessés.

Il continua à prendre des photos du drame mais également à être clair quant à ses intentions : 

“I want people to know that when I took these pictures I didn’t realise what was happening. You know some photographers get labelled as ghouls for taking pictures of these sort of tragic events.

You go into a different mode. You’re there for your paper, in a foreign country and there’s this unfolding story. I thought, ‘I better do this, this is important’. In that situation it’s point and click and stay out of the way”

2 jours plus tard sa photo fut la une de “The Observer” et il reçut le prix du “New Photographer of the Year”

 

Le drame fit 39 morts et des centaines de blessés. Encore aujourd’hui, une journée de commémoration est organisée en belgique en hommage aux victimes.

 

https://www.lavoixdunord.fr/759106/article/2020-05-29/drame-du-heysel-il-y-35-ans-39-personnes-mourraient-dans-le-stade-de-bruxelles

https://www.bbc.co.uk/programmes/articles/3q92VGrfll90z0KcPn2GxF5/how-photographing-heysel-football-disaster-changed-my-life

1001 Photographies – Flammarion